<$BlogRSDUrl$>

Le gardien est l'observateur de L'infini et du particulier. Neutralité bienveillante s'abstenir

vendredi, mai 14, 2004

Le téléphone portable dans l'histoire (2) 

Suite de la formidable saga historico-dramatique.

- Hola, que tal ? Allo ? Allo ?
Je t'entends mal...
- Salut, tu dois pas très bien capter, ou le réseau est saturé...
...grrfrfffrff ziiickk...
- Bon si tu m'entends, ah ca va mieux là! Bon, on risque d'avoir un peu de retard... On est toujours en pleine mer, la Pinta a pris un peu d'avance, mais mes gars sont plus trop motivés alors j'ose pas trop gueuler.
Ils ont encore failli me balancer par dessus bord, mais quand ils ont vu que j'avais encore la clef de la cale à vin, ils se sont raisonnés... Cela dit il ne reste plus qu'un tonnelet de ma cuvée perso et quand ils apprendront ça...
- Celle qu'on devait boire ensemble ?
- Bon écoute, j'ai presque plus de batterie, le moral est au plus bas, et il y a pétole... Plutot que des marins, j'aurais du engager des rameurs.
- Des galériens tu veux dire...
- Mouais, si tu peux m'en réserver quelques uns pour le retour...
- Pas de probl...

BAOUM !

- Allo, Christophe ? ALLO ?

Quoi ? ah OK, bah moi j'ai rien vu d'içi

- Allo, ouaip, excuse-moi, c'est la Pinta qui vient de tirer un coup de canon, c'est pas passé loin de nous... Il va m'entendre l'autre oiseau là.
- Pinzon se rebelle, ses hommes se sont mutinés ? Bouge pas, j'envoie du renfort...
- N'en fait rien mon ami. C'est LE signal convenu pour être sur qu'on ne le rate pas, mais il aurait pu viser plus loin, c'est tout.
- Le signal ?

C'est la terre ! Terre en vue ! Pour le capitaine Hourra !

- Ca y est ? Tu vois nos côtes ? c'est génial ! on va préparer un belle fête à l'indienne pour ce soir. Tu vas adorer.
- C'est gentil mais je ne vois toujours rien...

Non, non, ne me détachez pas du mat !! passez moi plutot la longue vue !

- Tu es ... attaché au mat ?
- Depuis 5 jours seulement, mais cela dit je me sens presque plus en sécurité en haut du mat que dans mes quartiers...j'ai quand même un peu la gerbe, même si du coup ça capte mieux...
- Non mais quand même, c'est pas des manières !!
- Bah, mes hommes sont assez joueurs, mais ils savent rester corrects avec les dames...
- Oui, enfin ça va faire 2 mois que tes gars n'ont pas vu cul nu...
Ca y est tu me vois ? Regarde, je lève le bras !! C'eeest moiiii !!!
- C'est magnifique !
- Je suis passé chez le coiffeur ce matin !
- Non, je ne vois pas encore le détail, je voulais dire, cette végétation luxuriante, c'est superbe !
- N'est ce pas ?
- Faut dire qu'en plein Octobre, vous avez une super arrière saison !!
J'ai bien fait de prévoir mon petit ensemble Indigo.
- C'est comme ça toute l'année !!
- Par contre je vois pas encore ton Palais, j'ai l'impression de voir une bande de sable fin...
- Ah ça m'étonne, j'ai quand même la plus grande bicoque du coin... mais c'est vrai que la plage est superbe...
- Si tu avais vu le Palais d'Isa, j'te jure tu la ramenerai moins... Ahah !! Je vois le comité d'accueil sur la plage !! Ouh, mais dis-moi, tu nous a réservé une belle petite réception !! Mais gars vont souquer ferme pour aborder cette nuée de nymphettes dénudées !! Ah les cochoooones !! On m'avait bien dit de m'attendre aux merveilles des merveilles !
- Et oh, tu exagères ! Ce sont mes filles qui composent le cortège officiel, et elles sont pas vraiment dénudées... Bon tu me vois ?
- Bin non toujours pas... Mais les filles à poil, ca je les vois !!
- Mais c'est n'importe quoi !
- Bon je te laisse hein ! il faut que je m'apprête. A tout à l'heure !
- Allo, Allo ?

Et c'est ainsi, que le journal de Bord officieux (dit Blog) de la Santa Maria nous relate, en ce 12 Octobre 1492, les quelques heures précédent la découverte des nouvelles indes par C.Colomb
3 jours après, n'ayant pas reçu de nouvelles de son invité, Sidarthasimunarta, descendant d'Alexandre le Grand (par sa mère) prendra la mer pour aller à la rencontre du valeureux aventurier des mers.
On ne le revit jamais.

mercredi, mai 05, 2004

Des cycles et des hommes ou la farandole du pouvoir 

Pas de place ici pour le cyclisme professionel, qui n'a jamais rien eu d'un noble art.

Non, cette fois, il s'agit de cette nouvelle peu rassurante: le nouveau chef de la prison d'Abou Ghraib (Irak) n'est autre que l'ancien gardien chef de guantanamo...

Alors, d'un cote Doubleyou se confond en excuses: 'c'est po bien', ' les coupables seront chaties', 'Si j'avais su...' et de l'autre cote, on envoie un sp?cialiste de la zone de non-droit regler le probleme...
Ca me laisse perplexe...

La strategie globale de W. ne serait-elle pas de creer des Guantanamo-like un peu partout dans le monde. Le film New York 1997 n'etait peut etre pas si ?loign? de notre r?alit? prochaine.

Cette ronde des puissants est, c'est bien connu, un jeu de chaise musicales.

Le fils d'un pr?sident qui devient lui meme president (probabilit? sur 300 millions d'habitants ?),
des ministres qui interchangent leurs postes (meme si la portee du referendum n'allait theoriquement pas jusqu'au gouvernement),
et maintenant des directeurs de prison sp?cialis?s dans l'?tablissement carc?ral douteux

Eh bien dites moi, il fait bon vivre en d?mocratie....

vendredi, avril 30, 2004

Marinade ou les aquanautes en peignoir 

Suite à une série de posts déléctables de Bito sur ses différentes aptitudes sportives et aquaphiles, je recouvre l'inspiration nécessaire à une plongée en apnée dans le milieu humide des thalassos.

Désolé pour ceux qui s'attendaient à un post documenté sur la natation synchronisée.

Le gardien, votre serviteur et néanmoins veilleur universel des consciences, s'est donc plongé l'espace d'un weekend dans l'antre salin des hordes de mamies en réfection.
Ce qu'il faut aussi savoir, c'est qu'en 15j, je suis passé d'une envie de trekking dans le désert marocain, à la réservation d'une thalasso sur la côte bretonne nord... car Le Gardien sait s'adapter aux conditions de vie extrême.

Les préjugés habituels sur les thalassos n'étant sans dout totalement pas infondés, il fallait aller vérifier sur place, et dès les premiers contacts, certains de mes doutes se dissipaient.

En effet, à la lecture des brochures diverses et variées, le caractère très 2nd degré m'est apparu: alors qu'un weekend passé dans un jogging est connu pour être le comble de la beaufitude, on voulait me faire croire qu'un weekend peignoir-tongues était le summum du chic, ... même en arrivant les jambes, maillot et torse pas épliés (étant donné que le soin est proposé).
A ce niveau de mauvaise foi, une inspection surprise s'imposait, sorte de reconnaissance pour envoyer quelque crois? anoblir cette cour flétrie.

Léo ne répondant pas à mes invitations à se découvrir (JAMAIS je lacherai l'affaire !!), ma future épouse m'accompagnait dans cette expédition douteuse.

Nous avons donc passé le WE à Dinard (charmante bourgade au demeurant), face aux bretons rochers, si chers au chevalier (si je te jure, j'ai eu une petite pensée émue), dans les embruns bleutés d'une mer enjouée.

Au programme de la 'cure', multi soins aquatiques, peaux fripées, gastronomie bretonne, et découverte des environs.

Afin de proposer des soins à base d'eau de mer renouvellée régulièrement et d'algues malodorantes, l'institut se doit d'être à l'aplomb d'une large surface d'eau salée et peu poluée... Je dois dire, qu'au petit matin, le reveil face à la mer à un effet appaisant extraordinaire, que je n'avais plus ressentit depuis quelques nuits passées sur les plages corses.
Je dis au petit matin, parce que, si dans les brochures on ne voit que des personnes qui ont l'air de pas en foutre une, la convocation (oui, tu as bien lu !) pour les soins mentionnait 8h50 (en peignoir et en tongues....), et déjà, ça casse un peu l'ambiance.

Contenu des soins (attention, page de pub):

- Douche sous marine (!): en gros tu es dans un bain, et une gentille dame plonge ses mimines dans l'eau pour te masser les muscles avec un jet sous pression. Agréable, mais pas le moment de se souvenir de la dernière fois que le rideau de douche a été arraché dans quelqu'ébat sulfureux...

- Jet marin jambes: dans un petit bassin empli d'eau et de 5 autres personnes, quelques exercices pour les jambes uniquement, avec un fort jet qui te masse en profondeur les jambes. Avec nos bonnets de bain, on avait pas l'air fins...

- Jet stimulant: bon entrainement pour les manifs. Dans une petite salle entièrement carrelée de blanc, digne d'un hopital psychiatrique, une personne de blanc vétue se fait un malin plaisir à t'arroser d'un jet sous forte pression, qui fait très mal si la personne est atteinte d'une Parkinson temporaire.

- Algothérapie: Après vérification, la jeune femme m'a bien demandé de me mettre entièrement nu, ce qui loin de me gêner, ne m'était pas arrivé depuis quelques années devant une inconnue... Ensuite, elle m'a badigeonné dessus-dessous de bouillie d'algue fortement odorante, et laissé m'imprégner (de l'odeur) sous une couverture chauffante (histoire de bien apprécier les subtilités des effluves, sans doute...).
Là encore, il est peu recommandé de se souvenir du dernier BBQ sur la plage des Salins sold? par quelqu'ébat iodé.
Ensuite, elle s'est proposée pour retirer les souillures collées à ma peau, à l'aide d'un puissant jet.

- Bain massant: dans une baignoire astucieusement perçée en de multiples endroits, des jets multiples alternent leurs bienfaisantes actions sur différentes parties du corps.
Sympa, et peut être mis en place chez soi (Pour les bricoleurs, attention: je n'ai pas dit facilement...)

D'autres soins, sont a disposition, mais ceux cités ci-dessus constituent bel et bien la base des possibilités offertes.
Le tout avec un accès libre à une piscine, sauna, jaccuzzi, hammam, etc... pour premettre de rester bien mouillé toute la journée, et revenir quelques semaines plus tard pour soigner une ou deux mycoses...

Contrairement à ce qu'on peut croire, le tout est assez crevant, ou plutot amollissant.

La population présente en ces lieux d'abblations était diverse et variée avec une prédominance des couples de + de 55 ans.
Partageant un jaccuzzi avec un couple d'homos, je me suis pris à penser qu'il s'agissait peut être de Matoo en charmante compagnie, mais les chats n'aiment pas les jaccuzzis (essayez vous verrez !!)...

Bon, comme ce post devient long (même à écrire, alors j'imagine à lire... pfff), je vais conclure que cela fait vraiment (et sincèrement) beaucoup de bien de s'occuper de soi, de se faire masser, et de retrouver l'amniotique environnement (Merci Bito pour la nalyse !!).
Recommandé / Approuvé par Le Gardien.

Bémol: mieux vaut y aller en couple étant donné que les seuls célibataires sont principalement des septagénaires. Le staff étant, à l'instar du Goéland, une espèce protégée.

jeudi, avril 08, 2004

L'important, c'est la santé !! 

Loik Le Floch-Prigent doit être libéré au bout d'un an de réclusion pour raisons médicales alors qu'il aurait du purger 5 ans...
Il me semble que les raisons médicales sont de plus en plus souvent invoquées dans des libérations anticipées (voire pour éviter un procès (Pinochet in England)).
Si l'on ajoute à cela le principe de prescription des faits (donnant ses lettres de noblesse au sempiternel 'pas vu, pas pris'), il me semble que Dame Justice se relache quelque peu.

Il me semble que la prison de 'la Santé' avait justement été créée pour pouvoir soigner convenablement les détenus.
Aujourd'hui, certains traitement très lourds ne peuvent être administrés en prison ou même à la santé. Est-ce du aux traitements ou à un manque d'infrastructure ?
J'opte pour la 2e solution, car à priori, ce qu'il y a d'insupportable dans la prison comme à l'hopital (où ce type de soins est possible) c'est bien l'enfermement.
C'est ce manque de prévoyance de l'état (dans le renouvellement des infrastructures / équipement) qui permet aujourd'hui à des crapules, voire des monstres (cf: Papon) de s'en sortir temporairement (j'aime à croire qu'ils seront chatiés...) et je trouve cela inacceptable.

Si nos dirigeants se penchaient vraiment sur la question, il verraient le triple intérêt à recréer un Hopital-Prison digne de ce nom:
Simultanément, on créerait des lits d'hopitaux, des cellules supplémentaires et des maisons de retraite climatisées......
Accessoirement, on pourrait interner les subversifs !!!!
Avec un tel bilan, n'importe quel gouvernement serait reconduit, sauf qu'évidemment, cela couterait un peu plus cher aux contribuables.

Il me semble que la Justice n'est plus. (Soupir)

jeudi, février 26, 2004

Et l'humanité inventa: l'Accusé Réception 

En des temps reculés, avant même que les Egyptiens n'inventent La Poste, avant même que les hommes aient assez de cervelle pour se donner des noms idiots (genre 'Léa La Hyène', 'Yor le sournois' ou encore 'Jean-Pascal'), mais quand même juste après que l'Homme ait appris qu'on ne la lui fait pas (genre, je maitrise le feu moi ! Je ne suis pas un animal, Môssieur !), et bien, dans ces temps troubles et lointains, un génie précurseur devait faire avancer l'humanité d'un pas de géant, au péril de bien des vies.

Voici, petits zenfants la genèse du message avec accusé de réception.

............. Retour en arrière............
- AN 37,459 A.V.J.C.

- Pffff... Notre dernière expédition de collecte de fourrure de mulot est un échec. Trois mulots, cinq musaraignes, et deux rats trop gras !!! C'est tout ce que tu as ramené à notre Collectivité d'Individus Associés. Tu sous-exploites tes dons de chasseurs et j'ai bien peur que la CIA ne te taille en pièces pour compléter la production de pantoufles pour l'hiver.
N'as tu donc aucune fiert? que tu ne tiennes ton rang ?

- Groumpf... je suis désolé. La plupart des pièges que j'avais posé ont été relevés avant l'aube, par un individu à forte odeur mais utilisant l'art du camouflage à la perfection.

- pffff, il suffit. J'en ai assez entendu. Il s'agit encore de cette bande de pleutres que nos éclaireurs peinent à localiser. Nous devons néanmoins les découvrir si nous voulons, sans ambages, leur porter ombrage.

- Groumpf.... Loin déjà ils seront lorsque nos légions se présenteront en ordre de baston.

- Tu as raison pfffff. Argghh, va les trouver et remets leur ce message: 'RV dans 3 lunes sur la terre australe de nos ancêtres, afin de régler définitivement les différents qui nous opposent.

- Groumpf ... Fe fera fait foi d'Argghh !!!

............. Plus tard .........

- Assez, tu m'insuportes à marmonner sans tes dents ! J'ai compris. Il veut la guerre, il l'aura sa putain de guerre ! Tu diras à ton maître,
- Groumpf !
- Quoi ?
- Mon maître aime qu'on l'appelle Groumpf.
- Oui, bref, passons... tu lui diras que j'assècherai la sève qui suinte sous ses fesses avec sa frange, ainsi seront lavés ses forfaits.
- .... j'affèferai la fèfe qui fuinte fous fes feffes avec fa quoi ?
- Bon, c'est pas gagné. Je vais faire plus simple. Gardes !! Qu'on l'attache, lui tranche la tête, et que celle-ci soit dépêchée à Garou dans les plus brefs délais. Ce sera mon unique réponse.
- Pas Garou, Groumpf !!!!

Ainsi fut inventé l'accusé reception (ainsi que le grotesque prénom 'Garou').
Bien des années après, la tête du messager sera remplacée par un coupon-réponse en pierre, on peut en convenir, moins exotique et périssable que son prédecesseur.

vendredi, février 13, 2004

Le téléphone portable dans l'histoire (1) 

TROMP ! TROMP ! TROMP !

- Chéri !! c'est ton mobile qui trompe !!
...
- Mais qui cela peut-il... Allo ? ALLO ?
- Ouais, gueule pas comme ça !! C'est Agamemnon. Je te dérange ?
- Salut à toi. Non, je suis à la plage avec Péné et les gosses. Ca fait longtemps qu'on ne s'est vus. Tu vas bien ?
- Ouep, on fait aller... Et toi ?
- Mouais, je peux pas me plaindre, j'ai du temps pour m'occuper de la famille, mais j'ai l'impression de ramollir à force de faire la moule sur le sable... En plus, avec toutes les teufs que ma femme organise, je commence à être à sec, et c'est pas l'économie locale qui me renfloue ces temps-ci...
- M'en parle pas... c'est tout pareil ici... mais si tu as besoin d'action, je pense que tu vas être content avec la nouvelle que j'ai à t'annoncer.
- Vas-y, annonce... n'importe quoi pour sortir de ce trou à rats d'ile que mon père m'a laissé.
- Bin voilà, pour faire simple, hier, on est sorti en famille et Hélène est pas rentrée avec nous tellement elle s'amusait. 'Une dernière danse, une dernière danse !!' qu'elle arrêtait pas de gueuler.
Je crois qu'elle était bourrée, et comme on voulait finir la nuit au 'Agapes ze Blouse', on a pris la barre et mis le cap sur l'Agapes', alors qu'elle dansait encore...
- C'est plutot tordu comme coup, ça, mais bon, quand Hélène boit, c'est toi qui trinque, je le sais bien...
- Mouais, c'est un peu du réchauffé ton expression, mais bon, c'est la vérité, je ne te cache pas que dans ces états, elle me les brise menu-menu...
Enfin, toujours est-il qu'Hélène n'est pas rentrée du tout. Tu me connais, j'ai pas dormi de la nuit, et à l'aube, je suis retourné aux 'Aurores', où on l'avait laissée. Mais je ne l'ai pas trouvée. Le barbare de l'entrée m'a dit qu'elle était partie au milieu de la nuit avec Pâris.
- Quoi !!? Cette petite frappe ?
- Ouais, d'après le Maître de taverne, ce même mange-merde a payé sa bouteille d'Hydromel sans âge et il est reparti avec ses 2 pouffes habituelles et Hélène.
- Sa race !! Je comprends que tu te fasses du souci. Ce petit merdeux a été à bonne acad?mie avec son père !!
- Ouais. Heureusement que les grecs ne sont pas sodomites, hein ! Au prix de la petite, ca lui ferait mal autant qu'à moi !!! Ah, ah, ah (rire gras)
- heu, Agamemnon... ? Comment te dire... heu... les grecs sont sodomites...
- QUOI !???
- Bin oui, depuis que les Crétois commercialisent des jarres peintes à la main de Sodome et Gomorrhe...
- OK, OK, ça suffit... Bordel, Ulysse, la leçon de culture attendra !!! Pour l'instant, il va falloir des putains de représailles !!!
- Oh là, là, je sens que Péné va faire la tête. Faudrait que j'aille lui demander. A moins qu'en pillant quelques ilots en chemin, je trouve 1 ou 2 cadeaux pour elle... Je lui dirai que c'est plus pour les caisses de l'état (c'est moi!) que pour le plaisir...
- Bon, dans ce cas, Pénélope comprendra qu'une petite virée entre potes s'impose ! Marché conclu ?
- Ouais, on va bien se marrer. Y'aura qui ?
- Boaf, les mêmes fils de violées que d'habitude...
- Ah, ah ! La fine fleur !! Bon, bouge pas, j'appelle Achille. C'est vraiment le Roi de la déconne au fer rouge. J'ai jamais autant rit que lorsqu'il a marqué Paques au tison !!
- Ah, ah, elle était bien bonne celle-là !! Si en plus il raméne Patrocle, ça va chier dans la clepsydre !!
- Yessaïe !!
- Bon allez ! Je vais faire reluire ma cuirasse, y doit encore y'avoir du sang séché et des bouts d'os dessus !
- Et moi, je vais me commander 2-3 vierges de 16 ans histoire de féter ça !!
- Bon, bah bonne bourre alors !!
- Ouaip ! A+ mon agneau !
- Hey, Ulysse ! RV dans 210 jours sur les plages de Troie ! Et oublie pas ta tente cette fois !
- OK, j'te laisse, il faut que je briefe Homère pour qu'il fasse mon discours homérique de départ !!
- Ciao !
- Bye.
...

- C'était qui ?
- Ah Péné, tu tombes bien. Agamemnon vient de m'apprendre une terrible nouvelle qui va te peiner.
- Je comprends rien avec tous ces P-né dans tes phrases, explique toi !
- Hector et le prépubère Pâris ont outragé notre bon Roi, ou plutôt sa femme. J'ai bien peur que la guerre soit difficlement évitable...
- Mon dieu, c'est horrible... tous ces morts pour le cul d'une femme...
- Ah non, je t'arrête ! On va laver l'honneur de notre Roi, pas le cul d'une princesse !
- Ah oui, évidemment, vu sous cet angle...
- Bon, on est d'accord alors. HOMEEEERRREEE !! Ou c'qu'elle est c'te faignasse de conteur ? HOMMMEEERRRREEEE ???
- Monsieur ma mandé ?
- Ah ta mére Homére ! T'es jamais là quand y faut. T'es un planqué ou quoi ?
- Mon Roi me protège, et cela me suffit. Que puis-je pour votre agrément ?
- Là, mon p'tit gars, il va falloir que tu te surpasses. Je souhaite te confie la rédaction du journal de bord et de guerre de notre vaillante croisade contre les remparts de Troie ! Que cette campagne soit à jamais inscrite dans les mémoires.
- Mon Roi, c'est trop d'honneur ! Comment mon pleutre esprit pourrait il voir toutes les subtilités des décapitations, émasculations, viols, pillages, et autres haut-faits ?
- Disons que l'honneur de garder la tête sur tes épaules devrait suffire, non ?
- .... ce sera avec plaisir, mon Roi !
- Parfait ! Comme je dis souvent: il faut savoir garder la tête haute... mais pas trop loin du cou !!
- Mon Roi est d'humeur taquine.
- Et oui ! Retrouver l'odeur de l'airain calciné au petit matin me donne la trique !! Ah, ah, ah (rire gras). Yatus ! Va me chercher quelques vierges afin de m'instruire des pratiques barbares de nos nouveaux ennemis de 30 ans !


Cette conversation intime nous a été rapportée dans le méconnu 'Traité de Roi' traduit d'un écrit d'auteur inconnu.
A bientot, pour une autre nouvelle saga historique avec le numéro Hors Série du 'Téléphone portable dans l'histoire'.

mercredi, février 11, 2004

Message codé 

Un plongeur australien attaqué par un requin a dû nager jusqu'à la côte avec l'animal accroché à sa jambe, puis conduire jusqu'à un poste de secours pour qu'on l'en débarrasse enfin.
Les secouristes ont réussi à enlever le requin de la jambe du jeune homme en l'arrosant au jet avec de l'eau douce.
Le plongeur porte 70 marques de morsure au mollet, mais n'a pas eu besoin de points de suture.

Dépêche dans sa version corrigée:
Une personnalité bien connue du monde sous-terrain de la politique, harcelée par un des juges du tribunal administratif de Nanterre, à du s'adresser à l'Elysée pour être débarassé du gêneur.
Les membres de son clan ont désserré l'étau grâce à leurs mielleuses paroles.
La 'victime' blessée dans son amour propre ne réclame pas de dommages et intérêts.


This page is powered by Blogger. Isn't yours?

Weblog Commenting by HaloScan.com